LAT.0°0’0’’

Albatoor-Equateur-Quito-Mitad del mundo UNE

Dernière étape de notre séjour en Équateur: Quito, deuxième capitale la plus haute du monde (2980m) après La Paz (3660m), perchée dans les Andes et est réputée comme l’une des plus belles villes d’Amérique du sud… C’est ce que nous voulons voir!

Nous commençons notre visite de la ville par le centre historique, classé au patrimoine de l’UNESCO la « vielle ville » nous à plut par son identité coloniale, ses belles églises, cathédrale, théâtre… Toutefois nous ne sommes pas charmés par cette ville oppressante, polluée et d’où nous ressentons la pauvreté (mandiants, sans abris…). Albatoor préfère la tranquillité des petites villes où il fait bon se promener sans penser « attention pickpocket » car Barbara s’est d’ailleurs fait bousculer et coller d’un peu trop près du sac a dos… Heureusement, Alex toujours au taquet est intervenu avec son œil du tigre pour défier le pickpocket… C’est ça l’art du Jedi – se battre sans combattre!
Albatoor-Equateur-Quito

Le lendemain, nous prenons un bus en direction d’Otavallo (2h/$2) pour découvrir la feria du samedi, un des plus grands marchés artisanals où nous pouvons rencontrer la plus importante population indigène du pays qui expose leurs produits. La ville est plus respirable que Quito avec sa belle église autour de la place principale, les locaux en tenues traditionnelles donnent une autre ambiance à la ville.
Albatoor-Equateur-Otavalo

Puis, nous prendrons le bus en direction du nord de Quito (1h30/$0,80) pour se rendre a la « Mitad del Mundo », le milieu du monde! Nous n’irons pas au monument touristique et commercial mais sur la réelle ligne équinoxiale au « Museo Solar Inti Nan » ($4 avec visite guidée). Ce musée très intéressant nous donne l’impression d’entrer dans un village incas, le guide nous fait part de sa culture indigène: mode de vie, lieu de vie, cérémonial mortuaire… Nous apprenons d’ailleurs qu’en Amazonie une tribu Wuaorani coupait la tête des des prisonniers puis sortait l’os du crâne pour en faire une toute petite tête grande comme une boule de pétanque, en guise de souvenir, pour s’en rappeler… Heureusement que l’appareil photo a révolutionné cette pratique : c’est Nikon mais Canon! Puis, nous découvrons le chronomètre solaire incas, le calendrier solaire avec des journées de 23h56… 24h pour faire simple mais du coup on sacrifie une journée en février pour tout rééquilibrer!
Et pour finir, nous faisons des expériences pour comprendre la force de l’attraction des pôles:
- vider un lavabo d’eau: quand on est sur la ligne de l’Équateur, l’eau tombe tout droit. Au nord, elle tourbillonne vers la gauche et au sud vers la droite!
- marcher les yeux fermés sur la ligne équatorial: aussi facile qu’après quelques mojitos!
- test de forces: on est beaucoup résistant aux forces extérieurs quand on est sur la ligne.
- l’épreuve de l’œuf: faire tenir un œuf droit debout sur un clou… Albatoor l’a fait et refait a trois reprises et nous avons obtenu notre « huevo maestro » (egg master).

Albatoor-Equateur-Quito-Mitad del mundo

Voilà comment s’achève notre escapade à Quito, et c’est là où on se quitte car demain direction Bogota pour deux jours avant le grand retour… C’est paqui c’est paquito!