Pacsé pour le meilleur et pour le rire!

Albatoor-Laos-Pakse (UNE)

Résolution 2014 pour Albatoor: expérimenter l’auto-stop. Justine et Paul-Marie use du pouce pour voyager et cela marche plutôt bien. Nous nous lançons le défi d’aller à Paksé en stop! Nous stoppons notre premier véhicule, un motoculteur avec remorque rempli de sacs, nous montons avec la famille, une bonne partie de rigolade! Puis, nous arrivons sur la route principale où très peu de voitures circulent. Nous montons dans la benne d’une camionnette puis une deuxième. En trois heures nous n’avons parcouru qu’une quinzaine de kilomètres sur les 150km… Alex perd patience! Le petit jeu du Pékin express devient compliqué dans un pays où l’auto-stop n’est pas coutume et la moto le moyen de transport le plus répandu!

Albatoor-Laos-Pakse (1)
Albatoor-Laos-Pakse (2)
Albatoor-Laos-Pakse (3)

Un bus vide s’arrête on négocie un prix convenable et nous partons en direction de Paksé. 10 minutes plus tard le bus stoppe dans un village et tout un groupe monte, gros ampli, guitare, jumbe, flûte laotienne… Nous voyageons au rythme de la musique, l’ampli crache à fond, les chanteurs et les musiciens mettent du cœur et nous suivons le pas en tapant des mains. Le stop n’est pas le fort d’Albatoor mais nous avons vécu une expérience unique dans ce bus, Albatoor au plus près de la population! Nous arrivons à Paksé fatigués par cette expérience éprouvante, nous visitons le temple Vat Luang où des moines prennent le temps d’échanger avec nous.

Albatoor-Laos-Pakse (4)
Albatoor-Laos-Pakse (6)
Albatoor-Laos-Pakse (7)

Le lendemain nous partons en scooter jusqu’à Champassak et le Vat Phu, une escapade de 100km dans la journée. Nous sommes surpris par la ville de Champassak car en réalité nous sommes passés devant sans même être frappés par cette ville. Nous arrivons au Vat Phu qui signifie temple de la montagne où nous prenons le temps de faire une petite pause. Sylvia et Marion, deux voyageuses se joignent à nous, nous échangeons, le contact est très agréable, rempli d’humour, nous partons donc tous ensemble visiter le temple. Nous marchons au cœur des 84 hectares de ce lieu sacré. Nous traversons la grande allée bordée d’une allée de lingams de Shiva (phallus) pour accéder au palais de l’homme et de la femme. Celui de l’homme était en rénovation. Nous montons des escaliers non réguliers, où les racines d’arbres font chevauchées les pierres pour atteindre le sanctuaire, plus loin derrière se cache la table aux sacrifices humain en forme de crocodiles… Spécial non?! De cette hauteur nous avons une vue dégagé sur le temple est ses environs… Nous nous posons avec nos deux nouvelles amies, les jeux de mots vont bon train… Plus on est Phu plus on rit!!!

Albatoor-Laos-Champassak (1)
Albatoor-Laos-Champassak (2)
Albatoor-Laos-Champassak (3)
Albatoor-Laos-Champassak (4)
Albatoor-Laos-Champassak (5)
Albatoor-Laos-Champassak (6)
Albatoor-Laos-Champassak (7)
Albatoor-Laos-Champassak (8)
Albatoor-Laos-Champassak (9)
Albatoor-Laos-Champassak (10)
Albatoor-Laos-Champassak (11)
Albatoor-Laos-Champassak (12)
Albatoor-Laos-Champassak (13)
Albatoor-Laos-Champassak (14)
Albatoor-Laos-Champassak (15)
Albatoor-Laos-Champassak (16)
Albatoor-Laos-Champassak (17)
Albatoor-Laos-Champassak (18)
Albatoor-Laos-Champassak (20)
Albatoor-Laos-Champassak (24)

Tout cela creuse les estomacs, nous déjeunons dans une petite gargote avant de visiter le palais de la déesse Sida, le nom nous intrigue, on y va mais tout est en ruine!

Albatoor-Laos-Champassak (21)
Albatoor-Laos-Champassak (22)
Albatoor-Laos-Champassak (23)

Nous reprenons la route vers Paksé où nous devons retrouver notre ami Anthony rencontré au Népal, Caro et Babas pour parcourir ensemble le plateau des Bolovens pour une expérience riche en cascades!